Un laboratoire du logement social

Développée dans le cadre de la dynamique Région Architecture, cette recherche-action en architecture est le résultat d’un processus inédit de collaboration entre le partenaire bailleur, Batigère et les écoles d’architecture de Nancy et Strasbourg, engagés dans une expérimentation de niveau national via le Lab cdc avec l’accompagnement d’ExploLab.

Les 12 juillet et 15 septembre 2016, les écoles d’architecture de Nancy et Strasbourg, associées à Batigère ont ainsi présenté  trois prototypes de logements sociaux innovants, à l’échelle 1, réalisés par des jeunes diplômés et doctorants architectes dans l’ancien sanatorium Villemin de Nancy. Cette architecture du début du XXe siècle, désaffectée depuis 10 ans, est destinée par son propriétaire Batigère à une reconversion en logements sociaux ; cette opération phare des prochaines années marquera le renouveau de l’ancien grand site hospitalier Villemin-Maringer-Fournier.  

>> Voir le dossier complet sur le site de l’Ecole Nationale Supérieure de Nancy

>> Voir le site du Vuillemin Lab / France 3

Le caractère novateur de cette recherche se trouve dans la volonté de fonder ces expérimentations sur le croisement de données sociologiques, techniques et architecturales.

Pour explorer ces questions, la mise en place d’une interaction multidisciplinaire a présidé à l’organisation de l’équipe engagée durant les 8 mois du programme de recherche-action. Des phases de travail approfondi à l’intérieur des trois pôles – architecture, technologie et sociologie – ont été rythmées et nourries par des points d’étapes réguliers, véritables jalons dans le processus. Trois thématiques sont au coeur de cette recherche : performance énergétique et environnementale, évolutivité et adaptabilité des logements, transformation d’usage et évolution des bâtiments, le ressenti des habitants étant au coeur de la démarche.

Les acteurs du Villemin-Lab veulent ainsi engager une réflexion approfondie sur une méthodologie de traitement du bâti existant installé au sein de friches urbaines, répondant ainsi à un double enjeu : faire face à la raréfaction du foncier, et renforcer les connaissances sur la reconversion du patrimoine existant. 
En liant les compétences de cette équipe pluridisciplinaire : maître d’ouvrage, architectes, chercheurs et doctorants, l’ambition est de proposer des méthodes qui amélioreront demain les transformations de l’existant.

Le fruit de cette première période d’expérimentation a pris la forme de deux guides méthodologiques : académique et opérationnel. Ils ont été présentés le 31 octobre dernier à la Caisse des Dépôts et Consignations en présence de la ministre du logement Emmanuelle Cosse.
 

Et demain ?

A l’échelle du Grand Est et dans le cadre de l’initiative de région Architecture, les écoles souhaitent développer des chantiers écoles démonstrateurs au sein des friches patrimoniales de la région et des territoires transfrontaliers en impliquant des bailleurs sociaux et en s’inscrivant dans une dynamique d’insertion professionnelle.
Elles comptent poursuivre cette dynamique pour une innovation architecturale pluridisciplinaire au service des cultures d’habiter, de l’économie et de l’attractivité du Grand Est.