Sur internet, c’est bien connu, tout va vite, tout est copié et surtout les concepts qui font sens sont vite généralisés et simplifiés.

En voici un petit exemple avec les différents avatars du concept de filtrage collaboratif des informations.

Pour prendre l’analogie avec les mathématiques, on va trouver la fonction f originale, Digg, sa dérivée première f’ Pligg… et sa dérivée seconde f » CoRank.

Démonstration :

1- f = Digg

Digg est un des 1ers sites emblématiques du Web 2.0. Lancé fin 2004, Digg est un site qui permet aux internautes de référencer des articles dans le domaine des NTIC, et de les noter. Plus une publication est bien notée, plus elle émerge.

D’où le concept de veille collaborative.

2- f’ = Pligg

pligg Rapidement, de nombreux clones de Digg sont apparus, dont nous ne reprendrons que le mieux packagé, Pligg (f’).

Lancé en 2006, Pligg est une solution Open Source qui permet d’implémenter en quelques minutes sur son serveur un système de type Digg.

3- f » = CoRank

Pligg est très bien, mais il faut encore paramétrer son serveur, on n’est pas encore dans le concept Saas, il faut qu’un développeur y mette un peu du sien…

Et voila donc CoRank (2007), un site qui héberge (bien sûr gratuitement avec de la publicité ou sans publicité pour un abonnement modique…) des sites Digg like personnalisables qui ne nécéssitent aucune connaissance particulière pour être mis en ligne.

A force le concept se banalise, et va s’intègrer de manière native dans les portails et systèmes de contenu comme une fonction « naturelle ».

Sachant que l’essentiel des ressources chez Digg ne sont pas affectées aux développements, mais au filtrage des entrées redondantes et des spams…

Mots clés Technorati : , , , , ,