Une étude récente de Microsoft, citée par le NY Times, montre que l’interruption permanente du travail par la messagerie électronique et la messagerie instantanée entraîne une perte d’efficacité des collaborateurs, qui ont du mal à se (re-)concentrer sur leurs tâches de fond.

« In a recent study, a group of Microsoft workers took, on average, 15 minutes to return to serious mental tasks, like writing reports or computer code, after responding to incoming e-mail or instant messages. They strayed off to reply to other messages or browse news, sports or entertainment Web sites. »

D’après un sondage de la société d’analyse Basex, 28% du temps des employés de bureaux serait perdu/occupé par ces « interruptions » dans leurs tâches principales.

 

Consulter l’article complet du NY Times ici : http://www.nytimes.com/2007/03/25/business/25multi.html?ei=5090&en=f2956114b1265d9b&ex=1332475200&partner=rssuserland&emc=rss&pagewanted=all

Il y a là une question de société, particulièrement visible au travers des comportements des adolescents : qui n’a jamais observé unadolescent en train de faire ses devoirs avec la télévision allumée, tout en écoutant de la musique, chattant via MSN avec leurs amis, et en parlant au téléphone…

Le blog Techdirt suit le sujet et référence des études intéressantes. Voir leur article « Kids Don’t Multitask As Well As They’d Like You To Think« .